Accueil > Dossiers > 2021 : Consultation Citoyenne sur les discriminations > Consultation citoyenne sur les discriminations : une victoire pour les (...)

Consultation citoyenne sur les discriminations : une victoire pour les amateurs d’armes ?

jeudi 22 juillet 2021, par Michaël Magi

La consultation citoyenne sur les discriminations, mise en place par le Gouvernement et à laquelle l’UFA a participé, a mobilisé les amateurs d’armes à un tel point que notre doléance est arrivée première, toutes catégories confondues, lors de la clôture de la consultation au 31 Mai 2021.

JPEG - 30.2 ko

Nous avons recueilli 1 314 votes, dont 1 292 votes favorables, et 236 arguments ont été postés par de nombreux tireurs sportifs, collectionneurs et chasseurs qui ont argumenté et décrit leur ressenti sur la situation.

Il s’agit clairement d’une victoire et l’UFA remercie chaleureusement tous ceux qui ont relayé et soutenu la proposition !

Victoire ! Et ensuite ?

Nous avons souhaité participer à cette consultation et rassembler les amateurs d’armes autour d’une même proposition, car à la suite de cette consultation, le gouvernement s’engageait à :
- « Remettre la restitution des résultats au Premier Ministre ; »
- Rendre publiques des « restitutions avancées »
- « Inviter les auteurs des 20 contributions les plus sollicitées à échanger avec les membres du Gouvernement ; »
- « Répondre par écrit ou vidéo aux auteurs des 50 contributions les plus soutenues. »

Le premier de ces engagements, la remise des résultats au Premier Ministre, a tout juste été réalisée comme nous l’avons appris via un communiqué de presse du gouvernement.

Durant le mois de juin, Cap Collectif, l’entreprise qui a mis en place le site internet de la consultation, a rédigé deux documents qu’ils ont remis au Premier Ministre :
- Un rapport statistique dans lequel notre doléance est arrivée en tête et est donc mécaniquement citée plusieurs fois,
- Une synthèse des contributions dans laquelle ont été étudiées en détail uniquement les propositions issues du gouvernement lui-même sur la plateforme. Les idées des citoyens, entreprises et associations, ont simplement été triées par thèmes.

Nous restons donc vigilants et attendons la suite des évènements.

Dans une période où les clubs de tir sont montrés du doigt, où le Ministre de l’Intérieur demande des restrictions supplémentaires et où des questionnements se posent sur les armes en catégorie A1-11, nous espérons que notre performance lors de cette consultation citoyenne pourra avoir un impact sur les décisions qui seront prises par le gouvernement. Même si, comme nous l’avons vu lors de notre participation au grand débat, il n’y avait eu aucune répercussion ni même réaction ou communication sur les problèmes remontés, comme si rien n’avait existé !

Une discrimination dans la discrimination

L’ARPAC avait également posté une proposition pour un rétablissement du port d’arme citoyen. Cette proposition avait été censurée pour cause de « hors sujet » et avait été repostée plusieurs fois. On notera tout de même de façon amusée que, malgré la censure, la proposition apparaît également parmi les plus consultées de la plateforme dans le rapport statistique, derrière celle de l’UFA.
Rel. L- 27/07/21

 

Imprimer cet article

Imprimer