Accueil > Accueil > Dossiers > 2021 : Consultation Citoyenne sur les discriminations > Tsunami sur la participation citoyenne : les amateurs d’armes se bousculent (...)

Tsunami sur la participation citoyenne :
les amateurs d’armes se bousculent pour donner leur avis.

dimanche 2 mai 2021

Il y a quelques jours, nous annoncions une grande consultation citoyenne qui se termine fin mai. Les français sont invités à faire des propositions pour lutter contre les discriminations.

PNG - 37.5 ko

- Au nom des amateurs d’armes, l’UFA a posté une doléance sur le site de l’état. Le titre est déjà tout un programme : «  Lutter contre la stigmatisation et la discrimination envers les tireurs et collectionneurs.  » Au 20 mai, cette doléance a recueilli 1177 votes favorables avec de nombreux commentaires.
Nous vous invitons à cliquer sur le pouce en l’air pour faire entendre les demandes des tireurs et des collectionneurs.


Mais nous avons relevé plusieurs autres doléances qui viennent alimenter l’intérêt de la consultation pour les possesseurs d’armes :

- La distinction des origines :
Il s’agit de demander la modification de l’article 225-1 du Code pénal : « Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, [...] de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée, de leur pratique d’un loisir déterminé  ».

JPEG - 102.2 ko
PNG - 623.7 ko


- Le port d’armes par les citoyens :
L’ARPAC avait posté rapidement sur la plateforme une proposition pour le rétablissement du port d’armes. Ma !s elle a été censurée (cause avancée « hors sujet »).
Alors une seconde proposition a été postée de façon plus édulcorée et a recueilli beaucoup de suffrages. L’argument : « supprimé en 1939, il faudrait rétablir le port d’arme, car le droit à la défense personnelle devrait être un droit pour tous et non un privilège » Difficile alors de ne pas parler de discrimination ! Coup de chapeau à l’ARPAC. Le matin du 16 mai, cette doléance avait recueilli  1045 votes favorable avant d’être de nouveau supprimée par les modérateurs du site, et éjectée vers la corbeille où on peut encore la trouver. Le motif évoqué était « hors sujet » Il semblerait que le port d’arme soit encore un tabou, un privilège réservé aux forces de l’ordre et à une certaine élite.
Mais l’ARPAC est opiniâtre, après avoir été censurée une 3e fois, elle vient de reposter sa doléance.
Un YouTuber (19.000 abonnés) explique parfaitement la manipulation et la censure de la plateforme du gouvernement.

PNG - 8.7 ko

A noter : Pour voter, il faudra vous inscrire sur le site du gouvernement. Quand ce sera fait, votez pour toutes les propositions qui vont dans le sens que vous souhaitez défendre.
Rel. L- 09/05/21

 

Imprimer cet article

Imprimer