Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Bavures, saisies et destructions d’armes et d’objets d’art > Une préfecture se trompe dans les statistique.

Une préfecture se trompe dans les statistique.

mercredi 13 août 2014

La sous préfecture de Jonzac en Charentes-Maritime communique à la presse qu’il y a 64556 armes référencées dans le département.

Voir article du site http://www.sudouest.fr/

Or le président de la FFTir démontre que ces chiffres sont faux.

Ainsi la la sous-préfecture de Jonzac dénombre 24 251 armes de catégorie B
qui à ma connaissance hormis de rares exceptions sont détenues par des
tireurs sportifs au nombre de 1 967 toujours selon la même préfecture.

je vous informe qu’a ce jour le département de la Charente maritime compte 1 727 licenciés dont 203 ont moins de 18 ans. Sur les 1 524 restants 79 ont moins de 6 mois de licence. Il reste donc 1445 licenciés qui pourraient détenir une arme
de catégorie B

Si on fait le ratio 24 251/1 445 on obtient 16,8 armes par licenciés ce qui est absurde. La réalité doit se situer entre 3000 et 4000 armes.

Je pense qu’il serait souhaitable que les préfectures, avant de communiquer
ce genre de chiffre, apprennent à interroger Agrippa et vérifie au besoin avec notre concours l

De telles informations laissent à penser que les tireurs sportifs sont surarmés ce qui n’est pas le cas

Philippe Crochard
Président FFTir

 

Imprimer cet article

Imprimer