Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > L’actualité du monde > La Belgique > Belgique : mais où sont donc passées les armes ?

Belgique : mais où sont donc passées les armes ?

lundi 7 mars 2016, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Dix ans après l’introduction de la loi sur les armes en Belgique, 647.388 d’entre elles ont été enregistrées au registre central des armes [1] mais 117.000 d’entre elles auraient disparues dans la nature !

En 2006, une amnistie avait été décrétée au cours de laquelle une autorisation pouvait être demandée ou les armes déposées dans les commissariats.

Les autorités constatent qu’avant l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi, la Belgique comptait 889.937 armes enregistrées. Dix ans plus tard, elles ne sont plus que 647.388. Durant la période d’amnistie, 125.000 armes ont été rendues et détruites. Il reste donc 117.000 armes dans la nature. Les autorités prévoient une nouvelle période d’amnistie.
Au passage elles ont probablement oublié que l’arrêté royal de 2007 modifié en 2008 a classé en « Panoplie- les armes dites Historiques, Folkloriques et Décoratives- » un ensemble d’armes anciennement détenues sous autorisation qui sont donc devenues « libres ».

Ces dispositions ont été annulées en 2013 et annulées de nouveau en 2015… et on parle d’une troisième modification de l’annulation en 2016 tout en annonçant une nouvelle période d’amnistie !
Une chatte n’y retrouverait pas ses petits. Les belges ne marcheraient-ils pas sur la tête ?

- Article un peu tonitruant de la Libre Belgique du 7 mars 2016.

- Tout savoir sur les vaticinations de la loi belge et ses allés et retours.


- Quand la Belgique est revenue sur sa liste de déclassement.

[1chiffres publiés par le Ministère de la justice Belge

Imprimer cet article

Imprimer