Accueil > Widget > Appel à la résistance

Appel à la résistance

mercredi 17 novembre 2021, par Jean Pierre Bastié, Vice Président de l’UFA

Bafoués, méprisés et maintenant trahis avec l’affaire des A1-11°, les amateurs d’armes vont-ils rester encore longtemps dans cette passivité servile qui les caractérise depuis des années ?

Il semblerait que non puisque ces dernières années le nombre des adhérents de l’UFA a été multiplié par deux. L’Union Française des amateurs d’Armes va terminer l’année 2021 avec plus de 1 700 adhérents à jour de leur cotisation.

PNG - 42 ko

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines

C’est bien, mais c’est trop peu face aux nouveaux défis que nous devons affronter au quotidien. Les adversaires du monde des armes sont légion. Si nous n’avons pas la capacité de nous regrouper pour lutter contre les discriminations qui nous ostracisent, et les restrictions qui viendront nous frapper demain, nous perdrons encore et encore du terrain.
Le monde des amateurs d’armes, qu’ils soient tireurs, collectionneurs, chasseurs ou reconstituteurs doit se structurer s’il veut survivre. Cessons de nous regarder en chiens de faïence et partageons nos difficultés pour faire front commun.
Le seul moyen de lutter efficacement contre nos adversaires communs est d’entrer tous ensemble en résistance.

PNG - 58.5 ko

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne

Le moment est propice. Les élections approchent et personne n’a oublié, dans le monde politique, la place qu’ont pris les amateurs d’armes dans l’échec du candidat de la gauche lors des élections de 2002.
L’UFA est aujourd’hui une association aussi active que structurée. Son équipe rassemblée autour de Jean-Jacques Buigné et de Jean-Pierre Bastié fait face à tous les défis. Elle compte de nombreux relais en régions grâce à ses délégués répartis partout en France et travaille avec des avocats, pour faire barrage à l’arbitraire. Elle gagne souvent et si elle perd parfois c’est parce que 1 500 adhérents, c’est le dixième de ce qu’il faudrait pour être une force suffisante pour infléchir la tendance qui se dessine. Une tendance qui voudrait programmer dans le temps l’obsolescence des amateurs d’armes.
Le réservoir d’adhérents potentiel est énorme dans le pays avec près d’un million de chasseurs, de 250 000 tireurs sportifs et des collectionneurs dont le nombre est estimé à plusieurs centaines de milliers.
Alors les amateurs d’armes vont-ils attendre les vagues suivantes qui finiront par les submerger ou rejoindront-ils enfin les rangs de l’UFA qui se bat depuis des années pour sauver leur passion commune ?

PNG - 210.6 ko
Nous sommes en train de faire imprimer cette affiche pour être placardée dans les stands de tir, armurerie, bourse au armes etc... Faites en la demande par mail Expédition début décembre.
Cliquez sur l’image pour télécharger l’affiche en PDF

Pour nous la réponse est dans la question. S’ils veulent que leur univers survive aux « bien-pensants », une solution et une seule : se regrouper pour résister.

PNG - 54.9 ko
Pour survivre, vous devez adhérer ou renouveler votre adhésion pour 2022 à l’UFA.
Cliquez sur l’image.

L’UFA en chiffres
.

- Adhérents : 1500 ;
- Délégués régionaux et QCM : 57, une réunion en visio prévue toutes les 3 semaines avec eux ;
- Demandes traitées mensuellement : une moyenne de 70 par l’intermédiaire du formulaire du site et plus de 100 sur nos mails directs. Beaucoup d’interventions directes auprès des préfectures, émission d’attestations pour la douane, les tribunaux ou les préfectures ;
- Réunions du comité directeur : une fois par semaine ;
- Réunions avec les autorités : tous les 2 mois. Echanges par mail très réguliers en fonction des besoins ;
- Connections mensuelles au site UFA : 91 500 visites mensuelles pour 64 800 visiteurs différents et 182 000 pages consultées ;
- Nombre d’articles sur le site UFA : 1972 dont 210 nouveaux en 2021. Pour certains, partie privative avec informations privilégiées ;
- De nombreuses interventions officielles.



Pour comprendre ce que fait l’UFA, consultez l’article : l’UFA à le vent en poupe, au travers de sa dernière AGO, il explique par le menu toute notre action.
Rel. L- 17 /11/21

 

Imprimer cet article

Imprimer