Quand le ministre se réjouit, les tireurs pleurent !

mardi 2 novembre 2021, par Jean Pierre Bastié, Vice Président de l’UFA

Dans un post publié le 30 octobre dernier, le ministre de l’intérieur se félicite d’avoir interdit aux particuliers l’acquisition et la détention d’armes "de guerre" automatiques transformées.

Les particuliers en question sont des tireurs sportifs qui détenaient ces armes en toute légalité. Des armes bridées, qui ne pouvaient plus tirer par rafales, ce qui ne permettait plus de les qualifier d’armes « de guerre ».
Ainsi donc, ces tireurs qui avaient fait de lourds sacrifices financiers pour acquérir ces armes vont devoir s’en séparer, sans compensation aucune.

Force à la loi...

Force reste donc à la loi, les particuliers qui la respectent n’ont qu’à bien se tenir. Le ministère y veille.
Il veille un peu moins semble-t-il, sur la voyoucratie car les malfrats eux, ne sont pas impactés (sans jeu de mot) par cette décision puisque leurs armes, détenues en toute illégalité, ne sont pas enregistrées.

...et les voyous s’inclinent !

Ils vont pouvoir continuer à utiliser leurs armes de guerre, qui elles le sont vraiment, et pour saluer le post du ministre, ils ne s’en sont pas privés. Pour ce seul week-end, on compte déjà trois morts par armes à feu dans des règlements de comptes à Carcassonne et à Marseille.
Dormez tranquilles, braves gens, on désarme les tireurs sportifs. Les voyous finiront bien par avoir honte et jetteront bientôt leurs armes aux orties…C’est du moins ce que semble espérer le ministère. A moins qu’il ne cherche à cacher la poussière sous le tapis…Mais bon, ça serait vraiment surprenant de sa part.


- Le communiqué de presse du Ministère de l’intérieur ;

Vu dans la presse :
- Le Parisien : Le gouvernement renforce l’interdiction d’acquérir des armes dites « de guerre » ;
- Kalachs pour les racailles, armes confisquées pour les Français honnêtes ;

Voir aussi :
- Un tireur écrit au Président.

Rel. L- 03 /11/21