Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Armes, classements, régimes, aspects juridiques etc... > Comment différencier des armes d’épaule d’avant ou après 1900 ? > Comment classer une carabine Martini-Francotte ?

Comment classer une carabine Martini-Francotte ?

jeudi 18 juillet 2024, par Jean Pierre Bastié président de l’UFA, Jean-Jacques BUIGNE fondateur de l’UFA

La question est de savoir dans quelle catégorie la carabine de jardin « La Francotte » doit être classées. Lorsque l’on cherche rapidement, on tombe sur un brevet de 1902 alors tout le monde est tenté de la classer en catégorie C1°§c). Et pourtant c’est l’arbre qui cache la forêt car la réalité est tout autre et bien plus simple.

La carabine « La Francotte » est une arme de loisirs développée à la fin du XIXème siècle, sur la base de brevets antérieurs déposés pour le fusil Martini-Francotte.

Cette arme, créée par Auguste Francotte à Liège, est une variante perfectionnée du fusil Martini-Henri qui permet de démonter facilement le mécanisme de l’arme
Le chargement se fait par la culasse, la fermeture à bloc basculant est manœuvrée à l’aide d’un levier qu’il faut abaisser pour ouvrir la chambre. Une fois le levier relevé, l’arme est verrouillée, prête à tirer.

PNG - 168.8 ko

Lors de l’Exposition d’Anvers de 1885 on pouvait voir dans les vitrines de Francotte : « …des carabines de tir Marini-Francotte de différents modèles et de tous calibres ; ces dernières se recommandent surtout pour le tir de précision ».
Ces armes établies avant 1900 ont continué à évoluer comme beaucoup de modèles à l’époque.

En 1902, la société Francotte dépose un nouveau brevet qui simplifie considérablement le fraisage du bloc de culasse et en facilite le montage. L’arme est extérieurement identique aux modèles précédents. Seul le passage du percuteur dans le boitier de culasse est usiné différemment pour diminuer les coûts de production.

JPEG - 201.8 ko
Le brevet de 30 août 1884 préfigure déjà les modifications de la Martini-Francotte. Le brevet complet.
JPEG - 138 ko
Le brevet du 3 novembre 1891 sur les modifications apportées au fusil Martini
PNG - 2.6 Mo
Les culasses de deux carabines différentes. Vous remarquerez qu’il suffit de démonter une goupille.

Les brevets prouvent avec justesse que le système Martini-Francotte est bien antérieur à 1900. Quant à la littérature du XIXème siècle elle fait mention, à plusieurs reprises, de la présence de carabines de tir Martini-Francotte sur de nombreuses expositions en Europe.
- Le premier brevet date de 1875 et porte le numéro 38175.
- Le deuxième est celui de l’indicateur d’armé, date de 1884 et porte le N° 66167.
- Le brevet de 1902 n’est qu’une amélioration technique destinée à simplifier la fabrication. Ce qui, selon la doctrine de classement des armes historiques et de collection est une « modification mineure. » Il est clair que la carabine Martini-Francotte est bien une arme de collection classée dans la catégorie D§e) dont l’acquisition et la détention par des personnes majeures est libre.

Jusqu’a la date de la publication de cet article, la carabine Francotte figurait au RGA sous les références CA333, BV085, BU331, BK914, AS517 et CE971. Désormais ces fiches ont été supprimées. Si votre carabine Martini-Francotte figure dans votre Râtelier numérique, vous pouvez la supprimer en suivant le processus expliqué dans cet article.
C’est un long travail que l’UFA a réalisé pour démontrer aux autorités la réalité du classement comme arme de collection.

JPEG - 179.8 ko
PNG - 710.3 ko
La dynastie Francotte
Pour ceux qui veulent tout savoir sur Francotte, notre ami Alain Daubresse vient de publier un livre sur ce sujet. Les détails.

Au Musée Victoria à Melbourne on trouve la confirmation d’un marché officiel en 1887 pour ces carabines, aux fins d’entraînement des cadets. Wikipédia énonce que ces fusils de cadet ont été utilisés depuis 1891. Et il y est dit que « La principale caractéristique de l’action Martini du brevet Francotte est le démontage de l’action en une seule section complète, après l’enlèvement de la goupille fendue. », Goupille fendue éventuellement remplacée par une vis.

PNG - 62.2 ko
La carabine de cadet Australien adoptée en 1891, confirme le modèle antérieur à 1900, donc le classement dans la catégorie D§e).
JPEG - 230.4 ko
Le marquage de la carabine de Cadet adoptée par l’Australie.
Voir aussi :
- La carabine Martini-Francotte sur le site www.littlegun.be ;
- La Dynastie Francotte sur le site www.littlegun.be ;
- Liste des brevets Francotte extraits du l’ouvrage d’Alain Daubresse.
Précision lexicale : Martini-Henry et Martini-Francotte :
-  Le Suisse Friedrich von Martini conçoit la culasse qui pivote vers le bas comme celle du fusil Peabody ;
-  L’écossais Alexander Henry conçoit un canon de gros calibre adapté à la poudre noire ;
-  Le belge Francotte simplifie le mécanisme en le rendant facilement démontable.
Un grand merci à Alain Daubresse qui nous a communiqué de nombreux renseignements sur les brevets, ce qui nous a permis de dater la carabine.
 

Imprimer cet article

Imprimer

Dans la même rubrique