Accueil > Dossiers pratiques, études etc... > Armes : on parle d’elles, ou elle font parler d’elles > Amateurs d’armes et Douane > Suite aux importations illégales du Luxembourg.

Les saisies de douanes

Suite aux importations illégales du Luxembourg.

samedi 19 janvier 2008, par UFA

10 février 2004 - La direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières démantèle un réseau illégal d’approvisionnement d’armes au Luxembourg

Les agents de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) [1] viennent de procéder à la saisie d’un important stock d’armes et de munitions détenu, en toute illégalité au domicile d’un habitant de l’Eure (27). Ce sont au total, 36 armes d’épaule, dont plusieurs fusils de guerre (Kalachnikov, fusil FAL, pistolet mitrailleur Thompson, pistolet mitrailleur Sten), et 11 armes de poing qui ont été saisies. Toutes ces armes et munitions étaient en parfait état de fonctionnement.

Cette opération confirme la recrudescence des saisies d’armes détenues illégalement en France. La DNRED vient à ce titre de clôturer une longue enquête qui a mené à une série de constatations réalisées dans toute la France. Elle a permis de saisir, suite à une cinquantaine de visites domiciliaires chez des particuliers, plus de 390 armes détenues illégalement (pistolets, revolvers, fusils, carabines, pistolets mitrailleurs…), près de 100 000 munitions, ainsi que 28 kg d’explosifs, 66 kg d’amorces, 38,5 m de mèches, 110 kg de poudre, 6 grenades…

L’enquête avait débuté le 19 novembre 2002, lorsque les douaniers de la brigade de Thionville-Est avaient contrôlé, à la circulation le véhicule d’une société de fret transportant une importante quantité de munitions de divers calibres, en situation irrégulière, et provenant d’une armurerie luxembourgeoise. Les agents de la DNRED à Metz, immédiatement saisis de l’enquête, avaient alors procédé à des visites domiciliaires chez les destinataires des marchandises et réalisé deux premières saisies.

Un contrôle au siège de la société de fret permettait ensuite d’obtenir communication d’une liste reprenant l’ensemble des expéditions réalisées par l’armurerie luxembourgeoise à destination de clients français au cours des douze derniers mois.

47 ordonnances de visite domiciliaire ont alors été délivrées par l’autorité judiciaire sur l’ensemble du territoire et ont permis aux agents de la DNRED de saisir des armes, munitions et autres engins, détenus irrégulièrement par des acheteurs domiciliés dans les départements des Bouches-du-Rhône (13), de l’Eure (27), de l’Herault (34), des Landes (40), du Lot-et-Garonne (47), de la Moselle (57), du Puy-de-Dôme (63), des Pyrénées-Atlantiques (64), de la Haute-Savoie (74), de la Seine-Maritime (76) et du Val-de-Marne (94).

L’enquête douanière est désormais close, la suite des investigations relevant de l’autorité judiciaire.

 

[1DIRECTION GÉNÉRALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS
Bureau de l’information et de la communication
Contact presse (communiqués et photos) :
23, bis rue de l’Université 75007 PARIS
Tél. 01. 44.74.41.03 ; 01.44.74.47.18 ; 01.44.74.49.84
Fax 01.44.74.49.37

Imprimer cet article

Imprimer