Collectionneurs et reconstitueurs sont enfin entendus

mardi 6 février 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Les collectionneurs et reconstitueurs peuvent être fiers d’eux : ils se sont levés en masse pour protester au travers de très nombreux d’articles de journaux, des milliers de mails ou mailings envoyés aux parlementaires. Ainsi, la Commission Mixte Paritaire composée de Députés et Sénateurs a trouvé un compromis rédactionnel qui nous convient parfaitement.
C’est la preuve qu’il est possible dans ce pays de se faire entendre, quand on est tous unis pour défendre la même cause. Toutes les fédérations de collectionneurs et reconsitueurs ont oeuvré ensemble.

Voir la suite de cet article sur le site de la FPVA.

La Fédération des collectionneurs du patrimoine militaire, dont le Président est le même que celui de l’UFA, devrait prendre en mains les destinées de la Carte du Collectionneur.

Merci au sénateur Philippe Bonnecarrère
Découragés par les brimades qu’ils subissent depuis des années, beaucoup de collectionneurs et de tireurs ont versé depuis des années dans l’antiparlementarisme et ne voient les hommes politiques comme des ennemis de leur passion.
L’existence depuis plusieurs quinquénats d’assemblées nationales composées d’une forte majorité gouvernementale, conduit beaucoup d’entre nous à considérer que la représentation nationale s’est transformée en simple chambre d’enregistrement, d’où tout débat contradictoire a disparu.
Pourtant, le récent arbitrage rendu sur la transposition en droit français de la directive européenne de 2016, vient de nous démontrer le contraire et très franchement, nous en sommes heureux pour la République, tout autant que nous nous réjouissons d’avoir obtenu satisfaction sur notre demande la plus importante : le maintien du classement des armes de collection définies en catégorie D dans la loi !
L’UFA tient à exprimer sa profonde gratitude au sénateur Philippe Bonnecarrère pour le dialogue ouvert et constructif que notre association a pu établir avec lui et pour la part active qu’il a prise à la défense de nos revendications, dans le cadre d’une rédaction de compromis qui convient parfaitement aux collectionneurs et reconstitueurs.
JPEG - 4.3 Mo
Les reconstitueurs sont des gens paisibles, il est impensable qu’ils descendent dans la rue. Mais, via leurs députés ou sénateurs, ils se sont fait entendre. Il faut dire aussi que la presse les a bien aidés, elle voulait peut être racheter les fois où elle les a traînés dans la "boue".