Le Parlement européen veut bannir le commerce de l’ivoire des éléphants

dimanche 22 octobre 2017, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Actuellement une discussion est en cours au sein de l’UE pour une possible interdiction totale de l’ivoire. Evidemment que tout le monde s’oppose au braconnage des éléphants pour l’ivoire. Mais une mesure radicale nuirait aux armes anciennes qui peuvent comporter des parties en ivoire : plaquettes de crosse, incrustations dans les bois, manches de couteau etc... Et cette interdiction ne ramènerait pas à la vie les éléphants massacrés dans les siècles passés.

Les ONG, comme AVAAZ, réclament une interdiction totale de l’utilisation de l’ivoire. Ils sont sur le point d’obtenir satisfaction en assumant a la fois le rôle d’enquêteur, de procureur et de juge. Cette ONG hautement politique est financée par Georges Soros. Elle vient de publier l’information suivante :
"Les éléphants d’Afrique n’ont plus que 10 ans avant de disparaitre, tout cela pour des bibelots stupides !"

JPEG - 21.6 ko
Les plaquettes de crosse font parties de l’objet global. Et il est facile d’observer qu’elle sont d’origine. Dans ce cas, sur ce revolver à broche est datent forcément d’avant 1947.

L’UE vient de lancer une consultation publique qui se termine dans quelques semaines. A vous de donner votre avis sur ce lien. Il faut éviter une interdiction totale, sinon la porte est ouverte pour d’autres produits animaux incorporés dans nos armes anciennes, pensez aux fusées des sabres XIXème qui sont faites en corne de buffle...

Attention tout ce qui est blanc n’est pas forcément de l’ivoire. Ce peut être de l’os ou de l’ivoirine (matière synthétique). L’homme de la rue ne saura pas différencier les uns des autres.

La FESAC [1] fait équipe avec l’Université d’Oxford où il y a les meilleurs spécialistes de la faune. Il s’agit de tester l’âge et l’origine de l’ivoire par un teste radiocarbone. Ainsi cela pourrait fournir la preuve de l’ancienneté de l’ivoire sur nos armes anciennes et se sortir du guêpier.
_____________________________________________________________________

  • La règlementation française : sont libres à la vente les objets :
    • fabriqués avant le 1er mars 1947 dans lesquelles il y a moins de 20 % du volume d’ivoire,
    • fabriqués entre mars 1947 et juillet 1975 et ne comportant pas plus de 200 grammes d’ivoire.
JPEG - 14.6 ko
Sur cette arquebuse à rouet du XVIème siècle, les décors peuvent être en ivoire, os, corne, écaille etc...

[1FESAC (Foundation for European Societies of Arms Collectors),