Accueil > Accueil > Problèmes et Escroqueries > L’escroquerie à l’arme ancienne continue !

Arnaque

L’escroquerie à l’arme ancienne continue !

mercredi 21 avril 2010, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Tout a commencé en novembre, plusieurs collectionneurs ont cru acheter des armes anciennes sur des sites Internet de petites annonces, notamment www.delcampe.net. Ils ont payé par virement bancaire et jamais le colis n’est arrivé.

Vu le nombre des "arnaqués" il s’agit d’affaires à l’échelle européenne.

Les escrocs opèrent sous divers noms d’emprunt avec des adresses fantaisistes. La majorité des escroqueries ont pour point commun le compte bancaire destinataire qui est ouvert en Allemagne au nom de Magdalena Joanna. (IBAN : DE26100700240190483800 BIC : DEUTDEDBBER). A trois reprises, sur le site Delcampe, l’escroc a donné comme identité : Marc EPAILLARD - Rue Grandgagnage 26 - B-5000 Namur - BELGIQUE. Renseignement pris, la rue Grandgagnage existe bien à Namur, mais il n’y a pas de numéro 26. Il y a bien un Marc Epaillard en Belgique, mais il n’a rien à voir avec cette affaire.

Le 14 février 2010, le même escroc sévit de nouveau avec l’adresse 24 rue Herder 67000 Strasbourg et sous le nom de Jean Corrignon. Même compte que d’habitude : Magdalena Joanna.
Lorsque nous avons découvert l’arnaque, nous avons envoyé un mail à Delcampe. La réponse a été courtoise mais sans volonté d’efficacité.

Le 24 mars 2010, Le responsable Marketing de la zone Francophone nous contacte pour réclamer un droit de réponse à cet article. Aussitôt, nous proposons d’aller plus loin que le droit de réponse, et de modifier d’un commun accord cet article pour que l’information des futurs arnaqués soit complète.

Il s’agit toujours des mêmes coordonnées bancaires, à l’ère de l’informatique il est facile de faire le ménage.
Combien faudra-t-il d’escroqués pour que Delcampe se décide à faire le ménage ? Il y a toujours le point commun du compte bancaire de Magdalena Joanna.

JPEG - 5.8 ko
La giberne qui a servi d’appât
Les autres photos

Le 4 avril 2010, l’escroc a encore frappé sous le pseudo "Divers_bugx919" et pour adresse mail : "wdi.richard@googlemail.com" et comme identité BOGDIS Richard 7 Impasse Fleckenstein 67500 HAGUENEAU. Ce nouveau compte a été ouvert le 2 avril. Voir la confirmation de commande

Un acheteur potentiel, averti par notre information, a demandé un envoie contre remboursement qui bien entendu a été refusé.

L’objet est de nouveau en vente sur le site Delcampe avec les mêmes photos mais un nouveau compte qui a été supprimé le 7 avril.

7 avril 2010. Nous apprenons que Delcampe a supprimé le compte de l’escroc comme chaque fois qu’il y a une réclamation. Attendons-nous à ce qu’il reparaisse sous un autre nom, avec toujours la même référence bancaire. Aujourd’hui l’UFA , au nom des collectionneurs lésés, pose un certain nombre de questions :
- Comment se fait-il que les victimes n’aient pas eu de la part de Delcampe, la moindre information sur l’enquête ?
- Delcampe a-t-il saisi la Police pour chaque affaire signalée par chaque victime ?
- Delcampe a-t-il transmis à la Police le contenu des forums que certains collectionneurs ont développés sur son site ( Questions posées sous les rubriques du genre "Stop Arnaque"1)
- Delcampe a-t-il communiqué à La Police les adresses IP des ordinateurs utilisés par l’escroc ?
- Delcampe a-t-il fait des recherches pour tenter de savoir d’où proviennent les armes proposées par l’escroc ?
- Delcampe sait-il ce qu’il en est du compte de Magdalena Joanna ?

  • est-il sous surveillance de la Police ?
  • Magdalena Joanna existe-t-elle vraiment ?
  • si oui est-elle complice ou victime de l’escroc ?
  • Comment l’escroc récupère-t-il les sommes versées sur ce compte ?
14 avril 2010. Lors d’une conversation orageuse avec Delcampe, nous convenons de supprimer pour une semaine le paragraphe ci-dessus. Nous devions nous entendre pour une nouvelle rédaction de l’article.

21 avril 2010. N’ayant pas de nouvelles de Delcampe, nous remettons en ligne le paragraphe en question.

Il est grand temps maintenant que Delcampe ne se borne plus à protéger son image. Il faut maintenant manifester une réelle volonté d’information contre un escroc qui court toujours. La désinvolture de tenir les collectionneurs dans l’ignorance pourrait donner l’impression d’une complicité d’escroquerie.

JPEG - 6.1 ko
Un 1777 qui a servi d’appât

Certains internautes ont pensé qu’on découvrirait rapidement l’escroc dont on connaît le compte en Banque mais ce compte a pu être ouvert avec une carte d’identité fausse ou volée, trafiquée. Et si on peut retrouver Magdalena Joanna, ce n’est pas gagné pour autant.
La collection d’armes anciennes est cependant quelque chose de trop beau pour la laisser polluer par quelques voyous. Il faut tout faire pour les arrêter !

- Nous conseillons d’abord vivement à chaque victime de porter plainte pour apporter le maximum d’indices, démontrer l’importance de l’arnaque et être dédommagé si l’enquête aboutit.

- Ensuite nous lançons un appel à témoins !

Il vise à reconnaître les armes proposées par les escrocs. Il peut s’agir d’armes volées, de photos prises dans le catalogue d’un marchand ou d’une vente... Cela peut aiguiller la Police, la conduire à enquêter par exemple au sein du personnel d’une salle d’enchères, d’un musée... L’UFA a demandé aux délégués de la FESAC de chaque pays de relayer cette action.

Nous joignons une autre réflexion de l’une des victimes :
Une leçon de cette aventure est l’intérêt que gardent les marchands qui ont pignon sur rue, lesquels garantissent la livraison de l’arme. De plus, sur les sites d’enchères on rencontre fréquemment des vendeurs qui décrivent les objets de façon incomplète ou erronée (par incompétence ou parfois une tendance à enjoliver la réalité). A l’opposé, des maisons comme le Hussard offrent des descriptions complètes et honnêtes qui m’ont permis d’acheter en confiance des armes sans les avoir en main.
Si vous avez été victime et que vous avec des témoignages complémentaires à apporter, vous pouvez adresser un mail.

Numéros des articles qui correspondent à l’arnaque, sur le site Delcampe
73688363 ; 72607513 ; 73686763 ; 70258487 ; 65377304 ; 79976299 ; 87226385 ; 79970760

La qualité de notre information :
Il faut croire qu’elle est bonne puisque, sur la foi de nos informations publiées, NaturaBuy un site français de vente aux enchère d’armes, supprime le compte de l’escroc au fur et à mesure de ses tentatives de créations.

Les informations dont nous faisons état émanent de collectionneurs qui se plaignent d’avoir été victimes. Nous n’avons évidemment pas le moyen de vérifier chaque détail de chaque plainte mais la réalité et l’ampleur de l’escroquerie sont certaines. C’est le rôle de L’UFA que d’alerter sans attendre les acheteurs d’armes anciennes des risques qu’ils courent. Cet article reste largement ouvert à la discussion. Il peut être complété, voire corrigé par tous ceux qui sont concernés, en particulier la Société Delcampe.

28 avril 2011 : nouvelle arnaque sur le site Delcampe

Imprimer cet article

Imprimer