Accueil > Questions fréquemment posées > Les armes de collection > Comment reconnait-ton une munition de collection ?

Comment reconnait-ton une munition de collection ?

samedi 3 avril 2010, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

La collection de munitions pose souvent un problème. Quelles sont les munitions considérées en collection, et celles qui sont encore classées dans des catégories règlementées ?

Pour qu’une munition soit classée en 8ème catégorie il faut deux conditions :

- qu’elle soit utilisable dans une arme de 8ème catégorie,

- qu’elle ne contienne que de la poudre noire. Le décret de 95, art 2 précise " munitions pour ces armes, sous réserve qu’elles ne contiennent pas d’autre substance explosive que de la poudre noire. "

Exemples
Des munitions de Vélo-Dog bien que chargées à poudre noire, ne sont pas classées parmi les munitions de collection :

Le brevet du vélo dog a été déposé par Charles François Galand le 17
juillet 1894. Le brevet est donc postérieur à 1870 et la fabrication à 1892.

Autre exemple, des munitions de calibre 320, sont utilisable dans des armes de 8ème catégorie. Figurent dans la liste les "revolver Webley Ric, calibre 320, 380 ou 450. ; Webley & Scott ; British Bulldog (anglais ou belge) 1869-1900 ; 8, 12 ou 9,6 ou 11,4 mm".
Il en est de même pour les munitions 11 mm du revolver mle 1873.


Toutes ces munitions sont chargées à poudre noire. Donc elles sont classées en 8ème catégorie.

Imprimer cet article

Imprimer