Accueil > Accueil > Dossiers > Fédérations et clubs de tir > Utilisation des installations des clubs de tir par les gendarmes et (...)

Utilisation des installations des clubs de tir par les gendarmes et policiers.

mardi 9 janvier 2018, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Le port de l’arme est un sujet sensible en ce moment, que l’arme soit de service ou que ce soit une arme avec laquelle le fonctionnaire pratique le tir sportif.
Il y a les règles écrites pour les gendarmes et celles écrites pour les policiers qui ne sont pas les mêmes.


Gendarmes :

Depuis le 6 septembre 2017 la Fédération Française de Tir a signé une convention avec la Gendarmerie Nationale. Elle permet aux militaires de la Gendarmerie Nationale de s’entraîner au tir dans les structures des clubs affiliés à la Fédération Française de Tir.



Les militaires de la Gendarmerie licenciés à la Fédération Française de Tir peuvent, compte tenu de cette convention, utiliser leurs armes de service dans les installations des clubs, dans le respect du règlement intérieur propre à l’association.
Si le militaire est en déplacement, il sera possible de l’accueillir selon les possibilité du club. Du fait de sa licence FFTir, le militaire n’a pas besoin de l’accord de sa hiérarchie et il reste couvert par la licence fédérale.
Le particularisme de la situation présente est simplement la possibilité pour le gendarme d’utiliser son arme de service, pour toutes les autres conditions il reste un licencié comme un autre.



La Fédération Française de Tir encourage tous ses clubs affiliés également à resserrer les liens avec la Gendarmerie Nationale en favorisant l’accès de ses membres à vos structures avec convention.

Policiers :

A noter que depuis l’arrêté du 25 juillet 2016, les fonctionnaires de police actif peuvent porter leur arme " en tout temps."

De nombreux policiers pratiquent le tir à titre individuels et sont licenciés. Et dans la pratique de nombreux stands ont signés des conventions avec leur police locale. Cela reste local et de proximité.
Il existe également des stands propre à la police nationale.

Déjà en 2002, un sénateur posait la question de l’entrainement au tir pour les policiers.

En guise de conclusion

Vu de l’extérieur, nous constatons qu’au niveau des convention il y a une discrimination faite entre la police et la gendarmerie. Les mission sont les mêmes, le ministère de tutelle est le même, mais les directions sont différentes.

- Voir :
- utilisation au stand de tir de Villeneuve sur Lot.
- entrainement au tir pour les policiers.

Imprimer cet article

Imprimer