Accueil > Presse & armes (articles, émissions...) > La Gazette des armes > Articles publiés en 2017 dans la Gazette des Armes > Comment classer les étuis pour le tir réduit ?

Article paru dans la Gazette des armes n° 502 d’octobre 2017.

Comment classer les étuis pour le tir réduit ?

Fiche pratique

mardi 31 octobre 2017, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Il existe des conversions ou des faux étuis rechargeables qui permettent un coût réduit pour l’utilisation de différentes armes anciennes ou modernes. Rechargeables un grand nombre de fois, ils fonctionnent sans aucune poudre en n’utilisant que la seule force de l’amorce pour tirer un projectile non létal en résine.

PNG - 63.3 ko
Ce type de conversion répond à tous les critères de la règlementation pour être classé en D2 : utilisable dans un modèle antérieur à 1900, absence de poudre vive.


En l’absence de toute poudre (noire ou vive), le principe de l’utilisation reste la seule force de l’amorce de fulminante.


- Pour les armes anciennes la firme D. Pedersoli commercialise ce type de munitions sous le nom "d’indoor shooting expérience".



- La société suisse "Easy-munitions.com" propose de nombreux calibres de fausses cartouches à tir réduit. 



JPEG - 24 ko


- La société H&C commercialiseun kit de tir réduit au revolver Mle 1873.
La règlementation est toute simple : les éléments de munitions suivent le classement de l’arme qui les utilisent. Ainsi les étuis utilisables dans les armes anciennes sont classés en D2.

Imprimer cet article

Imprimer