Accueil > Accueil > Armes factices indésirables lors d’une reconstitution

Armes factices indésirables lors d’une reconstitution

lundi 19 septembre 2016, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Alors qu’une série de reconstitutions devait se dérouler dans le Nord à l’occasion des fêtes du patrimoine, la sous-préfecture d’Avesnes-sur-Helpe à interdit la présence d’armes factices et la simulation de combat.

Chaque village du secteur devait accueillir un camp Français ou Allemand. Du coup les manifestations ont été transportées à quelques kilomètres de là, en Belgique, où les autorités ne voient pas d’inconvénient à la présentation d’armes factices.

L’association Great Maroilles commémoration (G.M.C.) a transporté sa reconstitution en Belgique.

Consulter en ligne l’article de la Voix du nord.

Imprimer cet article

Imprimer