Accueil > Armes et collectionneurs > Appel international à tous les collectionneurs de biens culturels

Pétition

Appel international à tous les collectionneurs de biens culturels

Collectionneurs de tous les pays, unissez vous !

mardi 1er septembre 2015, par UFA

Le gouvernement allemand se propose d’adopter, au premier semestre de 2016, une Loi sur la protection des biens culturels. Les dispositions du projet daté du 14 septembre 2015 menacent la collection de biens naturels (y compris fossiles et minéraux) et de biens culturels tels que les armes anciennes.


Signez la pétition "Pour le maintien de la collection privée"



Collectionneurs privés ainsi que scientifiques, commerçants et organisateurs d’expositions seront affectés par le resserrement législatif de critères d’importation et par des excès bureaucratiques. 
Apparemment, la rédaction du projet de loi n’a pas bénéficié d’un concours de spécialistes en sciences naturelles. C’est pourquoi - et par la combinaison de ce sujet avec des domaines complètement différents - de nombreuses dispositions inappropriées ont pu se glisser dans le projet de loi.

Afin de justifier de la nécessité d’une règlementation renforcée, on invoque la lutte contre des fouilles illégales, le trafic illicite de biens culturels et le financement du terrorisme. Cette logique n’est absolument pas applicable aux biens naturels ; même pour les biens culturels classiques, elle manque de cohérence.


Collectionneurs, scientifiques et commerçants sont menacés par :

- des formalités d’importation absurdes et impossibles à respecter, pour chacun des biens naturels et culturels (sans égard à la valeur),
- des poursuites judiciaires, y compris l’expropriation arbitraire de collectionneurs privés de biens naturels et culturels, en cas de non-respect des formalités,
- des obligations irréelles pour des commerçants, et impossibles à remplir,
- des règlementations à caractère rétroactif (non justifiables en droit) et une inversion de la charge de preuve,
- l’obstruction des sciences naturelles par la bureaucratisation et le retrait de matériel pour les objets de recherche (collectionneurs, marchands, importations personnelles),
- la suppression de foires commerciales (comme des bourses aux minéraux et fossiles).
Collectionner ne contribue pas à la destruction de biens culturels et naturels, mais est une activité indispensable à leur préservation. Scientifiques et collectionneurs coopèrent de façon remarquable.

Les collectionneurs allemands demandent une révision fondamentale du projet de loi, grâce au concours de scientifiques, de collectionneurs privés et de marchands d’objets scientifiques, afin d’arriver à des règlementations judicieuses. Il est urgent que les collectionneurs culturels soient également entendus et impliqués encore une fois, sans anticipation de résultat.

Le patrimoine naturel est mondial par définition, bien différent du patrimoine culturel d’un Etat. Des restrictions de la circulation des marchandises, des prêts internationaux etc. ne peuvent être justifiés que pour des objets spécifiques et d’une importance exceptionnelle, mais jamais de façon globale pour tout bien culturel ou naturel.


Prenez une minute pour signer la pétition "Pour le maintien de la collection privée en Allemagne".


Chaque vote compte et augmente la pression à exercer sur les politiciens allemands pour faire usage de bon sens. Nous comptons sur la solidarité internationale de tous les collectionneurs de biens naturels et culturels ainsi que tous les scientifiques qui travaillent avec ces produits.


Merci de faire suivre cet appel aux collectionneurs, à vos amis et connaissances. Sachant que si le projet passe, il pourrait affecter d’autres pays.


N’oubliez pas que chaque membre de la famille a un vote.

Imprimer cet article

Imprimer