Accueil > Presse & armes (articles, émissions...) > Communiquer avec les médias

Le pouvoir de la presse

Communiquer avec les médias

C’est le rôle de chacun

vendredi 4 janvier 2008, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Peu de problèmes sont aussi mal compris par le grand public que la question de la réglementation des armes à feu. Beaucoup d’idées fausses, généralement entretenues, résultent directement des informations régulièrement déformées par les médias. Les lettres aux journaux locaux et nationaux, aux stations radios et aux chaînes de télévision pour protester contre la désinformation sur questions concernant les armes à feu peuvent influencer la présentation de ce sujet par les médias, et également informer du bien fondé de notre position.

Gardez à l’esprit que vos lettres ne doivent pas seulement être négatives.
Si vous apprenez par les médias une histoire positive touchant à la propriété d’arme à feu, entrez en contact avec les médias pour les remercier et les encourager à continuer dans ce sens !

Le courrier des Lecteurs.

Ces lettres sont un moyen de faire des remarques sur des articles et des éditoriaux apparaissant dans leurs journaux. Les études américaines montrent que les gens lisent les lettres au rédacteur la section de journaux plus qu’ils lisent les éditoriaux par des journalistes ! De plus, les lettres du courrier des lecteurs sont largement lues par des leaders de communauté et des législateurs pour mesurer le sentiment public sur des questions critiques de l’actualité. Voici quelques conseils utiles à suivre pour rédiger une telle lettre :

- Écrire clairement et lisiblement. Incluez votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone et votre adresse e-mail. Les journaux appellent souvent pour vérifier la paternité. Les journaux n’imprimeront généralement pas de lettres anonymes.

- Adresser vos lettres à "Monsieur (ou Madame) le Rédacteur en Chef ".

- Être Bref et Précis.
Les lettres ne doivent pas excéder une page. Exposez le sujet de votre lettre dans le paragraphe s’ouvrant et persévérez dans ce sujet. Si votre lettre appartient à un article spécifique ou l’éditorial, l’identifier en conséquence. Essayez de restreindre votre lettre à 125 mots (1/2 page). Un roman fleuve passera toujours mal. Adhérez toujours à l’idée directrice de l’exposé, qui doit être clairement exposée en début de lettre.

- Etre Objectif et Avoir le souci de la Vérité.
La mention d’études documentées et de statistiques dans votre lettre augmentera son effet, mais ne l’exagérer pas ! Votre message peut se perdre sous un flot de données. Ne faites jamais une affirmation vous ne pouvez pas étayer avec des données irréfutables. Évitez l’agressivité et prohiber les injures et les insultes sinon votre démarche aura été inutile.

- Écrire uniquement sur des sujets d’actualité, pas sur des informations périmées. Persévérez dans des débats. Répondez promptement aux histoires et des éditoriaux anti-arme. Écrivez dans l’appui de législation de pro-arme à feu en suspens ou contre la législation d’anti-arme en suspens.

Ne soyez pas découragé si votre lettre n’est pas publiée. La plupart des publications reçoivent plus de lettres qu’ils peuvent en imprimer et n’imprimeront souvent qu’une lettre représentative d’une série sur le même sujet.
Le plus important est de persévérer ! Des lettres non publiées sont toujours lues par les rédacteurs et peuvent les aider à se déterminer sur les sujets devant recevoir plus d’attention et permettront de constater si la désinformation est due à l’incompétence ou à une volonté délibérée.

Imprimer cet article

Imprimer