Accueil > Presse & armes (articles, émissions...) > La Gazette des armes > Articles publiés en 2014 > Chargeurs de grande capacité

Article paru dans la GA N°460 de janvier 2014

Chargeurs de grande capacité

dimanche 29 décembre 2013, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Les chargeurs d’une capacité supérieure à 20 cartouches pour les armes de poing et à 30 coups pour les armes d’épaule sont classés en catégorie A.

C’est le chargeur qui est interdit, pas l’arme sur laquelle il peut se monter. Ce n’est pas parce qu’il existe des chargeurs à grande capacité pour telle ou telle arme que le régime de détention des armes en question s’en trouve modifié.
Pour les détenteurs, la seule obligation est de ne pas détenir de chargeur de capacité supérieure à celle qui est autorisée.

Avant l’entrée en vigueur de la nouvelle législation, certains pistolets-mitrailleurs historiques avaient été transformés en carabines semi-automatiques par suppression irréversible de la fonction tir par rafales (PPsh 41 ou Thompson) pour pouvoir être légalement acquises par des tireurs sportifs détenteurs d’une autorisation d’acquisition d’arme de 1ère catégorie.

PNG - 190.2 ko
De gauche à droite : Pistolet automatique Glock avec chargeur de 33 coups, chargeur de 100 coups pour AR15,
PA Glock avec chargeur Betamag de 100 coups et Glock Betamag en pleine action.

Aujourd’hui, les détenteurs de ces chargeurs dont la capacité excède celle qu’autorise la nouvelle règlementation, disposent d’un délai de 3 ans pour faire réduire la capacité de leurs chargeurs à 30 coups .

Le plus souvent, il suffit de souder discrètement une entretoise dans le chargeur concerné pour résoudre le problème. Cette modification doit être obligatoirement réalisée par un armurier détenteur de l’autorisation de transformation d’armes de catégorie B.

Et les mitrailleuses ?

Reste la question des mitrailleuses alimentées par bandes et transformées pour le tir coup par coup. Il en existe peu mais il en existe. Il y a le cas d’un tireur licencié qui fait des cartons au coup par coup à la MG 34.

Les bandes sont-elles des dispositifs d’alimentation (il faudrait alors les couper avant le 31e maillon, mais pour les bandes à maillons détachables, ça n’a aucun sens ! Faut-il les considérer comme des accessoires de chargement et non des dispositifs d’alimentation : cette argumentation, qui vaut à la rigueur pour certaines lames-chargeurs semble très spécieuse pour les bandes.

Les lames-chargeurs de type Mannlicher (lame introduite dans l’arme) et les bandes de mitrailleuses font partie intégrante du système d’alimentation de l’arme qui ne pourrait fonctionner qu’en coup par coup en leur absence.
Voila un point de détail qui mériterait des éclaircissements !

Voir aussi les articles :

- Plaidoyer pour la collection de chargeurs,
- Le classement des chargeurs : spécificité à la française !
- Influence du nombre de coups sur le classement.

Imprimer cet article

Imprimer