Accueil > Presse & armes (articles, émissions...) > La Gazette des armes > Articles publiés en 2013 > Plaidoyer pour la collection de chargeurs

ARTICLE PARU DANS LA GAZETTE DES ARMES N°454 - JUIN 2013

Plaidoyer pour la collection de chargeurs

mardi 11 juin 2013, par Jean-Jacques BUIGNE président de l’UFA

Depuis le décret de 1995, les chargeurs sont classés dans la catégorie de l’arme. Mais l’arrêté devant appliquer ce décret n’a jamais été publié ainsi, bien que classés en 1er ou 4e catégories, des chargeurs ont été vendus librement.
Le nouveau décret semble nous garder cette spécificité française avec le classement. Pourtant, pour les tireurs qui les utilisent, c’est un objet de consommation et pour les collectionneurs c’est un thème intéressant.

La collection relève souvent du domaine de l’irrationnel : tout se collectionne et tout devient intéressant, voire passionnant quant on commence à rassembler un certain nombre d’objets de même type et à pouvoir les situer dans l’histoire, à faire des comparaisons et parvenir à retracer une évolution.

Il y a beaucoup de collectionneurs qui rassemblent patiemment depuis des années de multiples variantes de chargeurs de Luger ou de Colt 1911, de Thompson, de Sturmgewehr, de MP 40 et même de Sten !

Ces chargeurs ont longtemps été vendu en état d’origine tout à fait librement. Avant 1995, certains marchands d’armes neutralisées proposaient même des armes accompagnées de leur lot d’accessoires et de leur dotation règlementaire en chargeurs.

Si les chargeurs sont classés dans les catégories des armes, les collectionneurs de chargeurs vont être privés de ce qu’ils ont jadis acheté légalement et rassemblé avec passion. Ils pourront bien entendu aussi neutraliser leurs objets ce qui leur fera définitivement perdre toute valeur sur le marché international.

Notre pays, qui se veut pourtant le pays de la liberté, a le don d’engendrer des règlementations ubuesques qui ne font que brimer les citoyens respectueux des lois ! Notons que le législateur a cru bon faire figurer dans la loi que « Les chargeurs (des armes neutralisées) doivent être rendus inaptes au tir ». Juridiquement, les décrets et arrêtés devront reprendre cette disposition.

C’est d’autant plus dommage que l’interdiction de chargeurs à grande capacité avait été introduite par le décret de 1995, afin de mettre un coup d’arrêt à la prolifération des armes à grande puissance de feu (en particulier les fusils d’assaut transformés en calibre civil : AR15 (cal .222), FAL cal. .243) etc.)...

Exception française

A peine sommes-nous en train d’abandonner le classement par calibre : une « exception française » qui suscitait l’incompréhension ironique et attristée des collectionneurs des pays voisins, que nous allons replonger dans une nouvelle disposition répressive, appliquée nulle part ailleurs en Europe et qui va encore mettre une partie des collectionneurs français en « délicatesse avec la loi. »
Nous aimerions bien savoir ce qui justifie que les collectionneurs français soient les seuls « interdits de chargeurs » en Europe : notre pays serait-il plus criminogène que ses voisins européens ? Le fait que l’on puisse trouver de l’autre côté de nos frontières des chargeurs en état rend leur interdiction en France totalement inefficace : les malfaisants sauront toujours franchir la frontière allemande, belge ou suisse pour se procurer ce qu’ils souhaitent avoir.
Ajoutons que l’effet « brimade » atteint son comble quand on fait subir le même sort que les chargeurs à l’ensemble des « dispositifs d’alimentation ».

Les auteurs d’articles font souvent appel aux connaissances de collectionneurs qui se sont spécialisés dans l’étude des maillons et des bandes de mitrailleuse. Ce n’est pas plus bête que de collectionner les timbres-poste ou les porte-clefs et cela apprend beaucoup sur l’évolution de l’armement !

Ces passionnés, dont les publications sont particulièrement estimées par les collectionneurs d’outre-Atlantique, vont-il aussi devoir se séparer de leur collection ? On voit mal comment on va définir un mode de neutralisation des bandes de mitrailleuse, peut-être en les coupant au ciseau tous les trois centimètres ?

Dangereux ou inoffensifs ?

Le danger présenté par les tireurs fous réside à mon sens plutôt dans les chargeurs à grande capacité de fusils d’assaut que dans ceux des armes historiques antérieures à 1945. Les chargeurs de fusils d’assaut sont disponibles en grande quantité pour pas cher sur le marché international, ils sont souvent en état parfait, alors que les chargeurs « historiques » genre Chargeur-tambour de P.08 long ou Chargeur de Sturmgewehr ou de MP 40 sont bien moins courants, sont difficiles à trouver et ne sont plus toujours parfaitement fonctionnels.

Fidèle à notre mission de défense du collectionneur, nous demanderons à l’administration de faire le distinguo entre les modèles anciens et les modèles contemporains. Peut-être pourrions-nous considérer que les chargeurs d’un modèle antérieur à 1946 ne sont pas classés, sans toucher au classement des autres ?

Voir article précédent.

Imprimer cet article

Imprimer